Enjeux du PFSI

Vous lisez 3 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #14092
      Noémie
      Participant
    • #14360
      Geneviève Grondin
      Participant

      Un des grands enjeux ici au CIUSSS MCQ est la méconnaissance de ce qu’est le PFSI par l’ensemble du personnel œuvrant dans l’établissement. Cela impacte l’accès et la gratuité aux soins/services étant couvert par le PFSI.

      Aussi, les personnes demandeuse d’asile de notre région connaissent elle aussi peu les soins/services auxquels elles ont droit.

      Dans notre région, il n’existe aucune ressource/organisme dédiée à l’accompagnement des personnes demandeuse d’asile. L’organisme d’accueil des réfugiés pris en charge par l’état offre ponctuellement du soutien par nécessité mais ne peut se permettre une grande prise en charge en regard de leur mandat.

      • #14526
        Noémie
        Participant

        Bonjour Geneviève @grogen01,

        Merci de nous partager votre expérience. Le CIUSSS-MCQ couvre un très grand territoire, êtes vous située en Mauricie ou plutôt vers Victoriaville ou Drummondville ? Est-ce que vous voyez arriver beaucoup de personnes en demande d’asile dans votre région ?

        Il est certain qu’une plus grande sensibilisation à la fois des bénéficiaires du PFSI eux-mêmes que des professionnels de la santé est nécessaire, mais sous quelle forme cela pourrait se faire ? Des affiches dans les organismes communautaires, les salles d’attente des CLSC ? N’hésitez pas à partager des idées sur ce forum !

        Je vous invite également à regarder les travaux du CERDA concernant l’accompagnement des professionnels à devenir des fournisseurs du PFSI : https://cerda.info/dossier-pfsi/

        • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 2 mois par Noémie.
        • #14908
          Valérie
          Participant

          Merci pour le lien web, je vais le consulter assurément de mon côté pour me familiariser.

    • #14365
      Fanny
      Participant

      Bonjour Geneviève,
      Dans les cas où nos mamans n’ont pas encore leur ”papier brun”, mais ont la confirmation de la couverture PFSI, je rédige une lettre explicative pour les professionnel.les de la santé qui pourraient leur refuser des soins par ignorance de ce qu’est le PFSI justement. Dans la lettre, j’indique que le soin demandé est couvert et je mets bien en évidence le numéro IUC de la personne.

      • #14529
        Noémie
        Participant

        Merci @fannyjuneau pour ce partage de pratique afin d’interpeler directement les professionnel.le.s de la santé ! C’est un bon moyen de sensibiliser vos pairs à l’accès aux soins des bénéficiaires du PFSI, quand on sait que les personnes en demande d’asile peuvent rencontrer des difficultés à faire valoir elles-mêmes leurs droits. Comme disait @grogen01, les demandeurs d’asile ont parfois une faible connaissance de leur couverture de santé, à quoi on peut ajouter une mécompréhension du fonctionnement du système de santé ainsi que les barrières linguistiques et parfois la peur de nuire à l’obtention du statut de réfugié.

        Peux-tu nous expliquer pourquoi tu donnes le numéro IUC de la personne ?

        Est-ce que d’autres personnes ont des pratiques à partager pour favoriser l’accès de leur clientèle bénéficiaire du PFSI aux soins de santé auxquels elles ont théoriquement droit ?

        • #14906
          Valérie
          Participant

          Pour ma part aussi, j’envoi le numéro IUC à l’équipe médicale qui assumera le suivi , et ce, avec l’accord de la femme enceinte. Cela leur permet à eux par la suite de confirmer la couverture et d’arrimer avec le lieu de l’echographie, laboratoire, etc.

    • #14388
      Valérie
      Participant

      Bonjour,
      Dans les Laurentides, nous avons de plus en plus de femmes enceintes avec une couverture du PFSI. Nous vivons l’enjeux que très peu de médecins acceptent de les suivre. Nous travaillons à sensibiliser les professionnels en ce sens.

      • #14533
        Noémie
        Participant

        Bonjour @valerie-pepin-leblanc-tdbssss-gouv-qc-ca,
        Merci pour votre commentaire qui nous ramène au croisement demandeurs d’asile et périnatalité sociale.

        Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur le travail de sensibilisation que vous faites justement ? Avez-vous des pistes d’action à partager en ce sens ?

        Si vous avez des exemples de cas où les médecins acceptent de suivre les demandeuses d’asile enceintes, il serait intéressant de connaitre les facteurs qui les ont poussés à le faire, cela pourrait servir pour sensibiliser d’autres professionnels. À l’inverse, il serait intéressant de connaitre les raisons pour lesquelles les médecins refusent de suivre cette clientèle…

        • #14904
          Valérie
          Participant

          Bon matin, en fait, je dirais que nous utilisons généralement les deux mêmes équipes médicales qui eux sont affiliés à la Croix Bleue. J’ai cru comprendre que la majorité des médecins ne travaillent pas avec les assureurs de ce type.
          Sur le plan de la sensibilisation, je dirais davantage que nous sommes à l’état de nommer à nos gestionnaires le changement social qui devrait avoir et/ou le contact avec les médecins pour sensibiliser à l’augmentation de la clientèle des demandes d’asile dans notre région.

Vous lisez 3 fils de discussion
  • Le forum ‘Demandeurs d’asile’ est fermé à de nouveaux sujets et réponses.